Orange sur un air d'accordéon

A La Une/Economie

Selon  le site maghreb confidentiel Le conseil d’administration d’Orange Tunisie se réunira en assemblée extraordinaire le 25 juin, pour étudier une opération de réduction de capital, suivie d’une augmentation. Ce procédé – dit « coup d’accordéon » dans le jargon financier – permet d’effacer des pertes et de renflouer les comptes. D’après nos informations, l’initiative vient du français Orange, détenteur de 49% des parts d’Orange Tunisie et qui s’inquiète pour son devenir.

Le ministère tunisien de l’économie se dit prêt à mettre au pot lui aussi. Mais rien ne dit qu’il le pourra ! Tunis a perdu tout contrôle sur Orange Tunisie depuis que Marouane Mabrouk a repris, en février, le contrôle d’Investec. Cette structure détenant 51% des parts d’Orange Tunisie avait été confisquée à l’homme d’affaires (et à son épouse Cyrine, fille de l’ex-président Ben Ali) au lendemain de la révolution.

Les connaisseurs du dossier s’étonnent du rythme auquel Orange Tunisie brûle ses liquidités. Orange et l’Etat tunisien avaient déjà recapitalisé la société à hauteur de 60 millions de dinars (26,5 millions d’euros) début 2013, lui permettant d’emprunter une somme identique auprès des banques. Ces opérations auraient dû, en principe, couvrir les besoins financiers de l’opérateur jusqu’à 2016