l’UE lance l’Année européenne pour le développement 2015

in A La Une/International by

Le début de l’année 2015 est aussi celui de l’Année européenne pour le développement (AED2015) : cette année a pour but de sensibiliser et d’impliquer les citoyens européens dans l’aide européenne au développement, et elle vise à susciter le débat autour de la

devise « Notre monde, notre dignité, notre avenir ». L’AED2015 a été proposée par  laCommission européenne et adoptée à l’unanimité par le Parlement européen et le Conseil.

Elle est une occasion de montrer l’engagement de l’UE et de ses États-membres en faveur de l’éradication de la pauvreté dans le monde.

Cette année promet d’être très importante pour le développement avec des acteurs d’horizons divers amenés à prendre des décisions cruciales dans les domaines du développement, de l’environnement et du changement climatique. En effet, 2015 est

l’année-butoir pour la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et l’année où le débat actuel sur l’après 2015 convergera, vers un seul cadre englobant l’éradication de la pauvreté et le développement durable, à l’occasion de l’assemblée

générale des Nations Unies en septembre prochain. Enfin, c’est en 2015 que le nouvel accord international sur le climat sera adopté à Paris

L’AED2015 rassemblera des jeunes, des élus, des représentants de la société civile et du secteur privé, des universités et des acteurs individuels du développement pour qu’ils se concentrent sur leurs objectifs communs. Il s’agira de la toute première Année

européenne consacrée aux relations extérieures.

« Le but de l’Année européenne pour le développement est d’informer les citoyens européens sur la coopération et le développement, en mettant en lumière les résultats obtenus à l’échelle mondiale par l’Union, en collaboration avec les États-membres »,

déclare Neven Mimica, Commissaire à la coopération internationale et au développement.

« Nous devons expliquer les bénéfices mutuels de la coopération et de l’aide européenne au développement : pour ceux qui la reçoivent, mais aussi pour les citoyens de l’UE. Il s’agit d’une opportunité unique de placer le développement sur le devant de la scène

mondiale, et j’espère que les citoyens de toute l’Union Européenne nous rejoindront pour  participer à l’Année européenne. »

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.