Lettre aux médias d’une touriste Française

A La Une/Tunisie
C’était en 2009,venue pour les vacances d’avril, j’étais une simple touriste Française qui a atterrie un peu par hasard en Tunisie dans la belle ville d’Hammamet.
J’avais décidé que je ferai un beau voyage tous les ans.

Peu de temps aprés mon arrivée, j ‘ai très vite été choqué par la condition des animaux dans votre pays.

Je n’arrivais pas à apprécier un repas au restaurant , tellement j’avais de chats à mes pieds, qui crevaient de faim, avec des corrizas , des teignes, des plaies, bref le genre d’image qui vous coupent l’appétit.

Certain pour la plupart se mettaient des œillères en me disant que ça faisait partie de leur quotidien et qu’il fallait faire semblant de ne rien voir. Qu’il fallait « s’endurcir ».

Impensable pour moi !!! j’ai donc décidé de ne pas gaspiller mon argent pour ma petite personne dans des beaux voyage mais d’utilisé cette argent à bonne escient .

J’ai ramassé jours après jours des animaux complètement cassés dans la rue, je les ai soigné, aimé, redonné confiance, tant ils étaient aussi bien détruit sur le plan physique que sur le plan psychique, et une fois remis sur pied, j’ai tenté de trouver de bonne adoption en Tunisie, quand j’ai vu le peu de famille sérieuse, j’ai rapatrié mes 17 animaux avec moi en France. et je ne le regrette absolument pas il sont bien plus reconnaissant que les humains de ce que j’ai fait pour eux.
J’ai ensuite monté mon association ici en France pour pouvoir les aider de façon plus efficace, que j’ai appelé www.Animaux100toit.fr
Obtenir des dons, créer des événements et beaucoup plus facile de le faire en France.
Je travaille ainsi en partenariat avec l’association SOS animaux déjà connu en Tunisie, et qui pourtant n’a aucune aide de l’état tunisien, une des rare association qui existe.
Je les aide , surtout moralement tant il se batte seule sans bénévoles , sans adoption, sans subvention,  les animaux sont là-bas pour des années, avec la plupart du temps seulement des promesses d’adoptions.
Si on propose un beau berger allemand , vous avez cinquante personnes qui ont de la place. Pour un arbi, bizarrement il n’y a personne.
Et aujourd’hui  si je me décide à vous écrire c’est qu’ hier on a atteint le summum de la cruauté en Tunisie.
Une jeune femme me contacte de Médhine pour un chat brûlé, et que soit disant son vétérinaire ne veut pas soigner.
J’ai d’abord refusé de publier la photo , persuadé que c’était une mauvaise blague, elle m’affirmait que le chat était chez elle depuis 11 jours et toujours en vie.
J’ai fini par vérifier cette info avec l’association SOS animaux, nous avons décidé de téléphoner à la vétérinaire de Medhine pour tirer cette histoire au claire .
Et bien …..qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir que Madame la vétérinaire refusait les soins à un chat brulé au troisième degrés par un salopard de jeune homme parce qu’elle avait peur d’attraper la rage!!!!!!!, elle ne touchait pas au animaux errant et nous conseillait  de faire la même chose. c’est à dire le laisser avec ses brûlure au troisième degrés mourir, agoniser dans d’atroces souffrance, dont on ne parviendrai même pas à pouvoir imaginer le calvaire.

Cette histoire à émue jusqu’en Europe, elle est relatée sur tous les réseaux sociaux ainsi que sur les pages de protection animale, Nous avons mis un coo-voiturage en place pour faire 458 km, le chat est partie ce matin de Médhine à Sfax puis un changement de chauffeur de Sfax à Nabeul. On ne sait pas encore si ce chat que nous avons surnommé SIMBAB s’en sortira, mais il faut que cela cesse , que la Tunisie prenne conscience qu’il faut un statut pour protéger l’animal qui n’a aucune valeur, il est  tiré par la municipalité comme un lapin, et laissé entrain de pourrir sur le trottoir pendant des jours et des jours, souvent avec des blessures, il agonise ,sous la chaleur , des images  pour le tourisme du bestialité inimaginable.
Comme dit la célèbre phrase de Gandhi « on connait la grandeur d’un pays à la façon dont elle traite ses animaux ».
On voit tout de suite lorsqu’on met un pied en Tunisie, la grandeur du pays.
Voilà un échantillons de photo de ce que représente la Tunisie, derrière la façade des beaux hotels.
Nous sommes plusieurs association a nous mobiliser pour l’histoire de Simbab; Animaux 100 toi(t), Sos Animaux . Association ALMA ; Association Suzi Handicap ………Nous continuerons notre combat jusqu’à avoir un statut qui protège l’animale