Go to Appearance > Menu to set "Primary Menu"

L'actualité où vous êtes

Tag archive

réfugiés syriens

BELGACEM SABRI La Tunisie ne pourra plus accueillir davantage de réfugiés syriens

in A La Une/Tunisie by

La Tunisie « ne pourra pas accueillir de nouveaux réfugiés syriens compte tenu les moyens limités de l’Etat et vu l’actuelle situation économique », a affirmé lundi le secrétaire d’Etat tunisien à l’immigration et l’intégration sociale, Belgacem Sabri. S’adressant aux médias lors de l’ouverture d’une première école d’été sur la migration en Tunisie, le responsable tunisien a tenu à préciser que la Tunisie accueille déjà presque 4 000 Syriens installés depuis une période bénéficiant d’aides sociales. « L’Etat tunisien a mobilisé des aides occasionnelles au profit des réfugiés syriens versées à travers l’Union tunisienne de solidarité sociale », a-t-il fait savoir. Et d’ajouter que « la Tunisie considère les réfugiés syriens sur le même pied d’égalité que les citoyens tunisiens (…) ces réfugiés bénéficient également d’une couverture sanitaire auprès des établissements publics de santé » d’autant que la majorité de leurs enfants sont inscrits gratuitement dans les institutions éducatives publiques.

La Grande-Bretagne accueillera 20.000 réfugiés syriens

in A La Une/International by

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé lundi que le Royaume-Uni accueillerait 20.000 Syriens regroupés actuellement dans des camps de réfugiés en Syrie ou dans les pays voisins de la Syrie sur les cinq prochaines années.

« Nous proposons que la Grande-Bretagne réinsère jusqu’à 20.000 réfugiés syriens d’ici la fin de la législature. Ce faisant, nous continuerons de montrer au monde la compassion extraordinaire dont fait preuve notre pays », a-t-il dit dans un message au Parlement.

Cette annonce concrétise la nette évolution de la politique d’accueil de la Grande-Bretagne esquissée en toute fin de semaine dernière par Cameron, pressé d’agir face à l’émotion suscitée par la mort du petit réfugié syrien Aylan Kurdi en Turquie, dont la photo a fait le tour du monde.

Alors qu’il excluait jeudi encore d’assouplir sa politique sur la question et rejetait les appels en faveur d’une augmentation du nombre de personnes que son pays pourrait accueillir, il avait annoncé vendredi que la Grande-Bretagne allait ouvrir ses frontières à des milliers de réfugiés syriens.
(voir )
Ce nombre reste cependant bien inférieur à un pays comme l’Allemagne, qui s’attend à recevoir cette année 800.000 demandeurs d’asile.

La Grande-Bretagne a pour le moment pris en charge 216 Syriens hébergés dans des camps de réfugiés en Syrie ou dans les pays voisins de la Syrie dans le cadre d’un programme de réinstallation des réfugiés mis en place par les Nations unies.

A cela s’ajoutent environ 5.000 réfugiés syriens qui ont gagné par eux-mêmes le territoire britannique et à qui Londres a accordé l’asile.

Plus de quatre millions de Syriens sont actuellement hébergés dans les camps de réfugiés installés dans les pays voisins de la Syrie.

« Nous poursuivrons notre méthode consistant à prendre en charge les réfugiés à partir des camps et dans les pays comme la Turquie, la Jordanie et le Liban », a déclaré David Cameron.
« Cela fournit aux réfugiés une route plus directe et plus sûre jusqu’au Royaume-Uni. »
La Grande-Bretagne, comme l’Irlande et le Danemark, est exemptée de la politique européenne de droit d’asile et non concernée à ce titre par les nouveaux quotas de répartition de réfugiés et migrants que la Commission européenne présentera officiellement mercredi.

Go to Top