suite à des critiques formulés par des experts, la filiale tunisienne de BNP Paribas (UBCI) suspendue de cotation sur la Bourse de Tunisie

0
521
- Publicité -

(Agence Ecofin) – La cotation du titre de l’Union Bancaire pour le Commerce et l’Industrie (UBCI) a été suspendue de cotation, à partir du lundi 14 juillet 2014 et ce, jusqu’à nouvel ordre. Cette décision prise à la demande du Conseil du Marché Financier, fait suite à l’insuffisance de l’information relative à la tenue de l’Assemblée générale ordinaire. Le CMF qui est responsable de la régulation des marchés financiers en Tunisie, semble réagir à de récentes critiques formulé par des experts, selon lesquelles il se serait montré laxiste à sanctionner  des infractions commises en termes de reporting et de communication financière, par certaines entreprise.

« Ces épisodes n’ont pas été sans conséquences sur la confiance des petits porteurs dans le marché financier. On sent un certain désintérêt vis à vis de la bourse du fait que les résultats affichés peuvent être maquillés en toute impunité. D’où la décorrélation complète entre l’information financière et les cours boursiers », expliquait alors un des experts du marché financier tunisien le site d’information Ilboursa.

Cette sanction n’efface pas toutefois les performances de cette filiale du groupe français BNP Paribas au cours du premier trimestre 2014. Sur la période courant jusqu’au 31 mars 2014, l’UBCI a vu ses ressources s’accroître de 4,18%, grâce à la hausse des dépôts à vue de la clientèle et à l’ouverture des comptes d’épargne. Les crédits à la clientèle eux ont connu une progression moins vigoureuse (+0,4%).

Dans ces conditions, le Produit Net Bancaire (PNB) de l’établissement financier a progressé de 13,86% s’affichant sur la période à 35,6 millions de dinars tunisiens (20,56 millions $).

Idriss Linge

à lire aussi dans le même sujet

بنك لا يعترف بالقانون ومحافظ البنك المركزي التونسي يتفرج