L'actualité où vous êtes

BNA KHATECHE, l’illusionniste, ridiculise encore ses partenaires…quelle audace!

A La Une/Economie/Tunisie

Dans le cadre de la transparence requise et avant l’ouverture de son AGO et AGE prévues pour le 31-10-2015, la BNA a pu enfin publier ses états financiers en affichant un résultat net après modification comptable de 50 818 MD soit une évolution de 254.2% par rapport à l’année 2013, un résultat jugé exceptionnel et extraordinaire face à une phase très difficile pour cette banque sur tous les plans et surtout face à un terrible moment de passation. On ne peut pas nuire à des états élaborés par des commissaires aux comptes de réputation, mais le choquant dans cette affaire les travaux d’audit et les réserves qui ont été soulevés par ces derniers qui touchent même la fiabilité et la validité de l’information.

  • Ceux qui relèvent de l’insuffisance du système comptable de la banque « absence d’une comptabilité multidevises », « l’indisponibilité d’un détail exhaustif des produits comptabilisés par client », « la BNA ne dispose pas d’une comptabilité régulière et exhaustive des engagements hors bilan » est ce que c’est l’image d’une banque à la taille de la BNA ? pauvre plan de restructuration quel travail vous attend…
  • Ceux qui relèvent de la gestion de la trésorerie de la banque » les risques encourus sur les Emplois des fonds budgétaires ne sont pas considérés lors de la détermination des provisions pour les créances douteuses ce qui pourrait minorer le montant des provisions sur engagements» et de desservir son système de sécurité.
  • Ceux qui apaisent sur son système de couverture des engagements « la banque maintient des garanties hypothécaires après leur extinction, pour la couverture comptable de certains engagements » une pratique qui fait fausser la valorisation des garanties retenues par la banque et nuire à son matelas de provisions.
  • Ceux qui « trahissent » la Banque Centrale de Tunisie par des fausses déclarations de ses engagements « les engagements de la BNA déclarés à la BCT base de calcul des provisions, sont supérieurs aux engagements inscrit aux états financiers »
  • Et même au niveau de la gestion de ses biens immobiliers « La BNA n’a pas procédé à l’inventaire physique exhaustif de ses immobilisations net » peut être c’est un choix stratégique de la banque de ne pas faire cet inventaire mais on s’attendait à ce que la valeur de ses biens connaisse un saut remarquable après la comptabilisation de l’achat du tour B ex-exploité par la BAD et dont le montant pèse et surtout ses commissions.

Certainement, qu’il existait un effet choquant qui a pu porter le Résultat Net de la Banque à de -32 962 MD à 50 818 MD face à une conjoncture difficile et peut être le secret du jonglage des chiffres au sein de la banque, mais il ne faut pas ignorer que plus du 1/5 de ses engagements soit 21 % sont des créances classées et que 37% de ces créances sont carbonisées et attendent des décisions rigoureuses pour les faire valoir.

C’est très beau d’admettre que la BNA a affiché un Résultat positif à l’ère de Mr KHATECHE surtout qu’il est en train de ranger ses affaires et de plier ses dossiers, mais il faut penser à un chiffre qui camoufle toute une politique de gouvernance.

Télécharger les états financiers consolidés de 2014 

Télécharger les états financiers individuels de 2014 

 

 

آخر المقالات - A La Une

إذهب الى الفوق