La campagne contre Tawfik Jelassi bat son plein

Analyses

Depuis que l’émission de Samir El Wafi destinée à « casser » toute compétence « technocrate » s’est soldée par l’inverse de ce qui était prévu puisqu’elle n’a fait que rendre populaires les hautes expériences des Ministres indépendants, les initiateurs de la campagne se sont fortement énervés. Ils ont décleché leur guerre tous azimuts. Leur but est de faire échouer le Gouvernement JOMAA coûte que coûte et de prouver ainsi que le gouvernement sortant (soutenu par le parti au pouvoir) est meilleur et qu’il faut absolument le réélire. La dernière trouvaile en date est la publication du registre de commerce de Tunisiana sur lequel figure le nom de Tawfik JELASSI comme Président du Conseil. Après vérification et enquète, TUNISIE FOCUS a réussi à accéder aux informations suivantes: Par respect pour les décisions de l’ANC, le Doyen JELASSI n’a démissionné de la Présidence du Conseil qu’au lendemain de l’acceptation du Gouvernement JOMAA par l’Assemblée du Bardo fin janvier. Le Conseil d’Administration de Tunisiana s’est alors réuni à la mi-février et a, bien sùr , entériné cette démission. Il a aussi, c’est logique, nommé Monsieur Mohamed BEN AISSA nouveau Président du Conseil après constat de la vacance de la Présidence du Conseil. Encore faut-il que Tunisiana rédige ses Procès Verbaux, les enregistre et les dépose au tribunal pour que le Registre du Commerce soit actualisé. Mais si « la partie » politique qui orchestre cette campagne (qui ne fait que commencer) est connue et facile à deviner, la question se pose quand à l’homme d’affaire qui finance la dite campagne. Car la « MOUSSADARA » est élastique pour le gouvernement sortant. Mais pas pour le Gouvernement actuel.

ISSAM KHEMAKHEM / JURISTE