L'actualité où vous êtes

Qatar ces 10 milliards d’investissement dont vous n’entendrez pas parler

in A La Une/Economie/La Revue Medias by

Le Qatar a annoncé vouloir investir 10 milliards d’euros dans de grandes sociétés françaises. Un fond dont vous n’entendrez pas parler en cette période de crise où les entreprises peinent à trouver des financements. A contrario, en 2011 le fond Qatar spécial banlieue avait créé la polémique.

Fort de ses ressources pétrolières et gazières lui assurant des revenus colossaux, le Qatar prospère et multiplie les investissements directs dans le monde entier, la France fait partie de ses destinations favorites : Le petit Émirat gazier est aujourd’hui second actionnaire du groupe de BTP Vinci, il est aussi actionnaire du groupe Veolia, Suez, ou encore du groupe Lagardère. Il est aussi le troisième actionnaire de Total et détient 6% du capital d’EADS. Plus récemment, le Qatar pays a racheté 100 % du capital du Paris Handball, en 2011 il avait racheté 70 % du capital du club de football Paris Saint-Germain.

Au quotidien, le Qatar rachète hôtels et autres biens immobiliers de luxe, le pays souhaite ainsi diversifier son économie « pour garantir des revenus issus de ses investissements supérieurs aux ressources du gaz et du pétrole d’ici à 2030 ».

S’inscrivant dans cette stratégie de diversification, le Qatar a annoncé vouloir investir 10 milliards d’euros dans de grandes sociétés françaises. Un fond dont vous n’entendrez pas parler en cette période de crise où les entreprises peinent à trouver des financements. A contrario, en 2011 le fond Qatar spécial banlieue avait créé la polémique. L’Émirat Gazier projetait d’investir 50 millions d’euros dans des zones fortement touchées par la crise et le chômage. Finalement, le fond Qatar banlieue a été transformé en un fond d’investissement Franco-Qatari à destination des petites et moyennes entreprises, son montant pourrait atteindre 300 millions d’euros, un accord en ce sens devrait être signé en fin d’année.

Ces 10 milliards d’euros d’investissements qui viseront à développer de grandes entreprises françaises passent inaperçus et il est fort  probable qu’ils soient accueillis les bras ouverts par ceux qui hier, dénigraient les investissements en banlieue.

source :  ajib.fr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Latest from A La Une

Go to Top