La loi sur la réconciliation économique et financière: Le pari gagnant- gagnant

1
153

Parmi les composantes de la loi sur la réconciliation économique et financière figure une amnistie de change.Une telle amnistie vient à point nomme pour réduire l’impact des actes terroristes du Bardo et surtout de Sousse sur les équilibres extérieurs du pays. ces équilibres sont en effet soumis à de grandes pressions provenant de la baisse attendue des recettes en devises du secteur touristiques, une baisse qui pourrait atteindre 1500 millions de dinars peut être même plus.Si l’on ajoute à cela les besoins.

d’importation de céréales suite à la baisse de la récolte de plus de 30% et également la baisse des exportations des phosphates et dérives ,le déficit de la balance de paiement atteindrait des niveaux records jamais connus auparavant .Une amnistie de change si elle est bien menée pourrait contribuer à réduire ce déficit et éviter au pays un recours supplémentaire à l’endettement avec ses conditions de plus en plus dures et qui menace la souveraineté meme du pays comme le montre le cas de la Grece.

Des calculs préliminaires réalisés par des personnes initiées évaluent les rentrées de devises provenant d’une telle amnistie entre 500 et 600 millions de dinars soit 30 % environ des moins values attendues au niveau du secteur touristique ce qui est loin d’être négligeable. Le Maroc a fait une opération similaire qui a rapporté plus de 2 millards de dinars a ce pays et il n’y pas de raison que la Tunisie s’en prive . A ceux qui ne cessent de répéter que le Maroc nous distance et qui refusent pour des considérations incompréhensibles de telles mesures il faut dire de cesser cette hypocrisie de demander la chose et son contraire et s’en tenir aux intérêts bien compris de ce pays dont l’économie est au bout du gouffre.

B.Sliméne

 

1 COMMENTAIRE

  1. Une fois blanchis ces personnages vont reprendre leurs business – ils ne savent pas faire autre chose que voler, soudoyer, corrompre, détourner l’argent public….le meilleur usage de ces personnages et de les punir très lourdement surtout financièrement pour qu’ils servent d’exemple pour les prochaines générations d’investisseurs et hommes et femmes d’affaire.

Comments are closed.